Avec Free on a tout compris

Depuis quelques jours, la planète de la téléphonie mobile est en ébullition avec l’arrivée fracassante sur le marché de Free et ses tarifs littéralement imbattables. Un certain nombre de personnes s’extasie sur le service impec de Free alors je me dois d’y aller de ma petite histoire.

Personnellement, je suis chez Free depuis… houla ! Je préfère renoncer à calculer, ça me fout un coup de vieux. Ça fonctionne très bien, pas de souci de débit ou presque.

SAUF, si tu as le malheur de payer en retard, ce qui m’est arrivé une fois suite à une c***** (encore) de ma banque. Prélèvement rejeté, la banque ne m’a pas prévenue et je ne m’en suis pas aperçue tout de suite (naïve que je suis, je ne pensais pas que la grosse banque verte pouvait rejeter un prélèvement donnant lieu à un découvert de 8 euros (oui, oui, 8 euros !)

Chez Free par contre ils me sont tombés dessus plus vite que la misère sur le monde et m’ont purement et simplement coupé la ligne, sans avertissement, sans préavis, sans relance ou quoi que ce soit.

Un matin, plus de téléphone, plus de télé, plus d’Internet. Renseignements pris auprès du Service client, je règle le problème, ou plutôt la facture, directement par carte bancaire après avoir comblé ce honteux découvert de 8 euros.

J’insiste sur le fait qu’il faut impérativement qu’ils me rétablissent la ligne dans les plus brefs délais (comme vous le savez sans doute déjà, chers lecteurs, je suis traductrice, sans Internet je meurs). « Pas de souci la connexion sera rétablie demain »… ou pas.

Le lendemain, rien. Je ne me souviens plus de tous les détails, l’épisode remontant à trois ou quatre ans, mais il m’a fallu quinze jours d’appels répétés plusieurs fois par jour, pour enfin voir un technicien, après moult menaces au service client de m’adresser aux associations de consommateurs puis à un avocat qui se ferait une joie de les poursuivre pour le manque à gagner (quinze jours sans bosser quand même) et après leur avoir répété 350 millions de fois que non, ça ne venait pas de France Télécom, parce que, je ne sais plus bien pourquoi, je n’y connais rien, mais mon chéri est balaise dans ce domaine et ma belle-maman est ingénieur télécom alors il faut pas me la faire.

Et effectivement, après le passage du technicien, la petite chenille Free a recommencé à tourner. Et je n’ai évidemment jamais vu la couleur d’un début de dédommagement pour les quinze jours sans service (moitié prix sur le mois, non ? C’est vrai que Free c’est une petite boite qui n’a pas de pognon) et du coup sans travail.

Alors oui, Free c’est top, tant que tu payes à l’heure…

Ça, c’est pour le côté pas cool. Maintenant il faut quand même rendre à César ce qui lui appartient, Xavier Niel a prouvé que, depuis des années, les opérateurs téléphoniques se gavaient sur notre dos. La proposition de forfait social à 10 euros du gouvernement – qui n’a d’ailleurs jamais été concrétisée – a été complètement ridiculisée avec le forfait bloqué à 2 euros de Monsieur Free. Reste à savoir si Bouygues, SFR et consorts s’aligneront rapidement ou non.

Publicités

3 réflexions sur “Avec Free on a tout compris

  1. Hé ben… quelle histoire !
    Chez nous (on est belge), on est chez Belgacom. Comme nous habitons à la frontière belge et française, l’internet n’est pas très rapide, bien que nous payons un débit à faire rougir d’envie les connexions lentes. Une fois, l’opérateur a lui-même diminué notre débit parce que la connexion allait soit-disant exploser… Je veux bien qu’on se trouve en fin de ligne, mais il ne faut pas exagérer.
    Alors on paie plein pot pour avoir une connexion qui lague… Pas moyen de télécharger quelque chose sans prendre la journée.
    En tout cas, dans le futur, je déménagerai dans une grande ville. (Oui, on habite à la campagne).

    1. Merci Estelle pour ton commentaire ! C’est vrai que certains coins de la campagne sont encore mal desservis question réseau, je me souviens de vacances en Auvergne où j’avais dû m’installer au beau milieu d’un près à vaches pour avoir du débit 🙂
      L’idéal serait d’arriver à allier charme de la nature, tranquillité de la campagne « paumée »… et haut débit !

      A bientôt !

  2. Oui ! Et c’est la même chose en ce qui concerne les réseaux de téléphone portable. L’an dernier, je suis allée dans le Périgord. Il a fallu que je marche 2 ou 3 km avant d’avoir du réseau, juste pour pouvoir envoyer un sms… Mais bon, je suppose qu’il y avait en plus un conflit entre mon téléphone belge et le réseau français. Alala, ces technologies :p

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s